L’univers de MAGOYOND

Avant-propos

MAGOYOND DÉFINITION :
• (n.neutre.) : Anéantissement
• (prononciation) : [mago-ïonde]
– Zoembi ancien, langue morte. Dialecte de la cité antique d’Inferi.


Temporalité de l’univers

La datation de cette uchronie est incertaine.

Il est impossible de savoir si les faits se déroulent dans un passé alternatif ou dans un futur lointain. L’univers visuel de MAGOYOND se base notamment sur un mélange d’influences gothiques et steampunk, empruntant aussi bien les codes graphiques de l’Art Déco des années folles, du cabaret et du cirque traditionnel du début du XXe siècle; ainsi que de nombreux archétypes du cinéma de genre, de la science-fiction à la fantasy en passant par les films d’horreur et d’épouvante, toutes époques confondues.

Quelques années après Le Grand Bouleversement (la fin du monde), la Terre est décimée par le Virus Z.

Les monstres peuplent désormais une grande partie de la planète, tandis que les rares survivants humains luttent pour leur survie. Zombies, vampires, monstres et créatures démoniaques cohabitent dans un joyeux chaos.

L’épicentre de cet anéantissement massif est la cité-état de NECROPOLIS (ex-MagoyondVille), où se déroule notre histoire.

La genèse de l’univers

Le lore historique

Quelque part sur notre planète, il existe un lieu où la frontière entre l’Enfer et la Terre est si fine que le mal y est omniprésent. Ce point géographique est appelé Zone Zero. Un volcan domine ces terres inhospitalières, déversant continuellement sa lave, et y rendant la vie impossible.


À l’aube des temps anciens, Ankra, un sorcier corrompu par son attrait pour la mort, se rendit dans la Zone Zero afin de confronter le seigneur des Enfers. Le sorcier fit un pacte avec Satan qui l’éleva au rang de Nécromant : pour que l’Enfer se déverse sur Terre, il devra annihiler toute vie, mais si il échoue, il sera damné. L’associé du Diable leva une armée de revenants, afin de soumettre les monarques et les peuples des régions alentours. Les Terres Apocalyptiques furent proclamées, avec la Zone Zero pour point central.

La confrérie de L’Ordre de l’Ombre (société secrète humaine régissant le chaos planétaire depuis la nuit des temps) ne vit pas d’un bon œil cette ascension maléfique hors de leur contrôle. Pourtant, le règne d’Ankra dura des siècles, pendant lesquels il ne cessa d’étendre ses possessions. Chaque âme fauchée par son épée lui appartenait à jamais, et se relevait pour combattre à ses cotés, si bien que son Armée Damnée pouvait anéantir la plupart des civilisations.

L’empire du Roi Nécromant à son apogée, il entreprit l’élévation d’Inferi, capitale des Terres Apocalyptiques. L’Ordre de l’Ombre fit tout ce qui était en son pouvoir pour déstabiliser l’expansion de sa macabre cité.

Une grande guerre éclata opposant le monde des morts à celui des vivants, sous l’œil désintéressé des Titans, gardiens de l’astre Terrestre.

Au crépuscule des temps anciens, l’empire du Roi Nécromant vacilla et son armée fut condamnée à la damnation par les Enfers. Inferi fut détruite, et son monarque destitué. La cour du roi fut exécutée et les seigneurs furent enfouis avec leurs richesses dans une chambre funéraire, au cœur du volcan. Un puissant sortilège pétrifia le cratère du géant de lave, enfouissant l’esprit du Nécromant pour l’éternité.

Après cet épisode, la vie revint peu à peu sur les ruines des Terres Apocalyptiques, sous la coupe de l’Ordre de l’Ombre qui décida de canaliser les forces du mal de la Zone Zero. La confrérie du chaos signa une trêve avec Satan, y fit construire un grand laboratoire et instigua la création de la Species Zeta, organisation mondiale veillant à la régulation de l’espèce humaine, par les humains (et de temps en temps, par Lucifer, au gré de ses envies et selon certaines closes).


“Et certaines choses qui n’auraient pas dû être oubliées furent perdues.”

Au fil des siècles, l’histoire devint une légende. On disait jadis qu’une Ombre Noire sommeillait au cœur de la montagne, et que quiconque trouverait son trésor obtiendrait la vie éternelle.

La petite ville de MAGOYONDVILLE (ville de l’anéantissement) s’est construite à proximité des ruines perdues d’Inferi, du volcan éteint et de la Zone Zero. Pendant plusieurs milliers d’années, la vie y fut paisible, même si de nombreux faits divers dus aux expérimentations de la Zone Zero venaient régulièrement déranger les habitants.

Puis vint le jour du Grand Bouleversement.

L’Apocalypse et le virus Z

Voici comment tout a commencé.

Ces faits se déroulent plusieurs milliers d’années après les évènements d’Inferi.

À  l’aube de l’une des plus grandes crises mondiale de ce millénaire, le tristement célèbre “Projet Franck Enstein” vit le jour dans un laboratoire secret de la Species Zeta Corp (également appelée SPZ Corp). Cette multinationale extrêmement dangereuse est à l’origine des inventions ayant engendré les plus grosses catastrophes planétaires, et est située dans le complexe industriel de la Zone Zero, à quelques kilomètres de MAGOYONDVILLE.

Commandé initialement par la toute puissante confrérie secrète de l’Ordre de l’Ombre pour faire pression sur des états dissidents, le monstre fut créé par un certain A. Einstein à partir de morceaux de cadavres récupérés sur les dépouilles de ses jumeaux Frederik et Hank Enstein, tous deux morts noyés dans un lac radioactif situé près des usines de la Zone Zero.

Ramener un mort à la vie n’était pas sans danger : les toxines radioactives contenues dans le sang de Franck mutèrent, synthétisant l’agent chimique Z, qui deviendra le “Virus Z (ou Zeta Virus, le plus dangereux créé par la Species Zeta) une fois contracté par un être (réellement) vivant. Avide de destruction, le monstre s’échappa de sa prison souterraine et partit en direction de Magoyondville. Il croisa malencontreusement le chemin d’Hector ZAM qui, selon les rumeurs, serait le premier humain à s’être fait mordre et à avoir contracté le Virus Z.


Une fois la toxine en liberté, l’apocalypse fut inévitable.

Ni la Species Zeta Corp, ni l’Ordre de l’Ombre ne purent contrôler ce nouveau chaos mondial. Le Virus se propageait à grande vitesse, les créatures zombies devenaient autonomes et ne répondaient à aucune règle. L’Ordre de l’Ombre fit barricader MAGOYONDVILLE, tentant désespérément de canaliser l’expansion de la horde naissante.

La Species Zeta implosa et se scinda en deux clans rivaux : la Société Protectrice des Zombies (prenant le parti des Monstres), et la Société Pourrisseuse de Zombies (défendant les humains). Cette dernière fut complètement disloquée en l’espace de 2 ans, anéantissant tout espoir de survie des humains. L’Ordre de Ombre disparut, laissant la race des monstres proliférer.


Pendant près d’une décennie, MAGOYONDVILLE se métamorphosa. Les pires créatures créées par la Zone Zero s’y rassemblaient, pendant que les humains tentaient d’y survivre dans un joyeux chaos. Hector ZAM fut proclamé leader de la horde de mort-vivants.

À l’extérieur de MAGOYONDVILLE, les pilleurs de tombes vivant en autarcie dans la ville minière proche du volcan échappèrent à l’hécatombe. Envoûtés par un chant mystérieux émanant des profondeurs, ils continuèrent à excaver la roche du volcan pendant des années… Jusqu’au jour où l’un d’entre eux creusa si profondément qu’il profana la sépulture oubliée des Rois Damnés.

L’Ombre Noire, l’âme du Roi Nécromant, était libre. Elle pris possession d’Hector ZAM alors à la tête de l’Armée Damnée.

Ensemble, ils ordonnèrent la destruction de MAGOYONDVILLE par les flammes, afin d’ériger la grande cité-état de NECROPOLIS.

Les créatures de l’univers

Depuis la chute d’Inferi, La Zone Zero est le lieu de création de nombreuses créatures et catastrophes, commandités par le mystérieux “Ordre de l’Ombre”.

Si Franck Einstein est la première chimère a avoir synthétisé le Virus Z lors d’une manipulation hasardeuse de son créateur, il n’est pour autant pas le seul monstre que l’on peut rencontrer à NECROPOLIS.

Franck est pourtant à l’origine de l’épidémie la plus importante (et ayant le plus de conséquences) à jamais recensée sur Terre, la toxine ayant complètement échappée à ses commanditaires. La création infernale du professeur Einstein a fait de nombreux envieux au sein de la Zone Zero, rendant la compétition entre les autres scientifiques toujours plus difficile pour trouver les prochaines catastrophes mondiales.

Le Virus Z a eu de nombreuses répercussions sur les habitants de la planète Terre, si bien qu’aujourd’hui il est encore difficile de voir l’étendue des dégâts tant il continue de muter. Plus de 10 ans après Le Grand Bouleversement, les chercheurs s’activent toujours à référencer ses multiples conséquences. Ils ne sont pas les seuls à s’intéresser à cette épidémie : pour la première fois depuis des millions d’années, les Titans, Gardiens de l’astre terrestre, sortent de leur sommeil afin de lutter contre ce mal grandissant.


La population des monstres augmente drastiquement

La toxine volatile du Virus Z a rendu les serial killers, les spectres et les loup-garous plus agressifs (sans pour autant les transformer en zombie). Elle a également éveillé certaines créatures légendaires tels que les dragons, les vouivres ou les balrogs. La zombification du personnel humain de la Zone Zero a provoqué une fuite de chimères : ainsi, des colosses comme le Monstre du Loch Ness, le Léviathan, l’Hydre de Lerne ou encore la Bête du Gévaudan ont pu retrouver leur liberté, comme les milliers de créatures démoniaques et mythologiques.

Toutes les créatures monstrueuses et légendaires, les lieux maléfiques et horrifiques peuvent exister dans cette réalité apocalyptique.

L’hégémonie des zombies

Zombie étant un terme épicène, le féminin et le masculin ont la même forme. Il n’y a pas de notion de genre dans la Horde zombie. On pouvait écrire “zombi” mais cette forme est désuète.


Une créature omniprésente

Si les vampires, titans et autres krakens “cohabitent” avec les humains depuis des millénaires, le zombie est une créature de commande qui prolifère extrêmement vite et qui a su se diversifier avec le temps.

La SPZ a recensé cinq types de créatures humanoïdes zombies, dont deux hybrides (la distinction se faisant au niveau de la mère) :

  • Les zombies vaudous : anciennes peines exercées par les Sociétés Secrètes (comme L’Ordre de l’Ombre) qui droguaient et enterraient les vivants pour les punir, en détruisant leur conscience afin de les asservir. Le personnel de la Zone Zero est composé à 55% de zombies vaudous.
  • Les zombies infectés : mordus qui se transforment, ayant ingéré le Virus Z de quelconque manière, volontairement ou non.
  • Les zombies éveillés : morts ayants contracté le Virus Z par absorption (dans la terre, dans l’air, etc…) ou par invocation (magie noire, nécromancie…)
  • Les zonmains : créatures nées d’une mère zombie et d’un père humain. En ces temps compliqués, la nécrophilie est devenue une coutume habituelle pour un grand nombre de personnes. Hélas, de nombreux zonmains n’ont pas de papa, sans doute mangés par leur mère après le coït.
  • Les homzies : créatures nées d’une mère humaine et d’un père zombie. Ils sont souvent orphelins. Au bout de quelques mois de grossesse, le petit homzie dévore sa mère de l’intérieur. Il vient à la “vie” en lui déchirant le ventre et sort en lui éclatant l’abdomen. Puis il se nourrit de sa carcasse. (À ne pas confondre avec un Alien, un homzie est quand même plus mignon.)

Aujourd’hui, la proportion de la horde zombie et des monstres en liberté est impossible à quantifier. Tous les deux ans depuis Le Grand Bouleversement, la Zone Zero publie de vagues estimations sur l’évolution du Virus Z sur la population mondiale, et sur la population des monstres. Actuellement estimée à 7 milliards de personnes infectées en 10 ans (en prenant en compte l’éveil des morts de longue date), elle devrait atteindre 11 milliards avant le crash d’Apophis, l’astéroïde géant dont la trajectoire devrait rencontrer la Terre dans quelques années…

Notez qu’il est impossible de savoir la proportion de survivants humains sur Terre, la moitié de la population mondiale ayant subitement disparu en un claquement de doigts après l’Apocalypse.


Passer d’humain à zombie infecté

La transformation d’un humain en zombie met 72h pour un cas standard de morsure ou griffure. S’en suit une période d’incubation du Virus Z pendant laquelle le zombie devient inoffensif et serviable pendant 42 jours… avant de développer une conscience et devenir extrêmement violent.

Au début de l’épidémie, l’objectif principal de la Société Protectrice des Zombies était de parquer les contaminés et de tenter de les guérir. Officieusement, les scientifiques et médecins travaillèrent sur un sérum capable de rallonger la période d’incubation du Virus Z, passant de 42 jours à – en théorie – plusieurs années. La SPZ flaira l’opportunité de revendre les zombies aux humains, idéalement pour effectuer des travaux manuels.

La population encore en vie, naïve de croire qu’un zombie pouvait être pacifiste, s’est mise à en adopter massivement. Or, le fameux sérum n’a jamais eu pour but de guérir les contaminés… À l’issue de la période d’incubation, il aurait même rendu les zombies plus agressifs encore, et plus rapides.


La SPZ dans le monde réel

La SPZ est une association à but non lucratif fondée en France en 2014 (mais existant fictivement depuis 2007), dédiée à l’encadrement du groupe MAGOYOND.

La meilleure manière de soutenir nos activités est d’aller sur le SPZ Store. Un stand est également présent physiquement lors d’évènements liés à l’activité du groupe (concerts, conventions…). La SPZ produit également des concerts ou des évènements publics et privés pour la promotion de MAGOYOND en France.

Visiter le site : www.spz.fr

Illustrations : Arsenic & Boule de Gomme