L’univers de MAGOYOND & la SPZ

L’univers

Quelques années après la fin du monde, la Terre est entièrement décimée par le Virus Z. Les monstres peuplent désormais la planète, tandis que les rares survivant humains luttent pour leur survie. Zombies, Vampires, Monstres et créatures démoniaques cohabitent dans un joyeux chaos. L’épicentre de cet anéantissement massif s’appelle la Zone Zero, ancienne usine située à la périphérie de MagoyondVille, où se déroule notre histoire.

Voici comment tout a commencé.

À  l’aube de l’une des plus grandes crises mondiale de ce millénaire, le tristement célèbre “Projet Franck Enstein” vit le jour dans un laboratoire secret de la Species Zeta Corp (également appelée SPZ), une multinationale extrêmement dangereuse à l’origine de toutes les plus grosses catastrophes planétaires. Le monstre fut créé à partir de morceaux de cadavres récupérés sur les dépouilles des jumeaux Frederik et Hank Enstein, tous deux morts noyés dans un lac radioactif situé près des usines de la Zone Zero, à quelques kilomètres de MagoyondVille.

Ramener un mort à la vie n’était pas sans danger : les toxines contenues dans le sang de Franck mutèrent, synthétisant le “Virus Z (ou Zeta Virus, le plus dangereux créé par la Species Zeta). Avide de destruction, le monstre s’échappa de sa prison souterraine et partit en direction de Magoyondville. Il croisa malencontreusement le chemin d’Hector ZAM qui, selon les rumeurs, serait le premier humain à s’être fait mordre et à avoir contracté le Virus Z.

Une fois la toxine en liberté, l’apocalypse fut inévitable.

Hector ZAM prit le contrôle de la horde de mort-vivants, détruisant petit à petit les civilisations humaines et réveillant les pires créatures créées par l’Homme. La Species Zeta implosa et se scinda en deux clans rivaux : la Société Protectrice des Zombies (prenant le parti des Monstres), et la Société Pourrisseuse de Zombies (défendant les humains). Cette dernière fut complètement disloquée en l’espace de 2 ans, anéantissant tout espoir de survie des humains.

De nos jours, si vous osez venir à Magoyondville, vous trouverez bien évidement des zombies (dont certains à l’adoption), pléthore de créatures démoniaques, une belle équipe de scientifiques névrosés ou encore quelques tueurs célèbres. Après votre arrivée en train, vous pourrez vous balader en ville, prendre un verre au Kraken Palace, piquer un petit somme (si le Croque-mitaine ne vient pas vous déranger) à l’Aurore Motel, admirer les numéros stupéfiants du Chapiteau des Supplices, ou vous vider les poches au cabaret de la délicieuse Vegas

Une fois par an, les Morts fêtent le Jour des Vivants, laissant aux survivants humains une trêve de 24h pour se reposer. Si vous souhaitez en finir, rendez-vous au Magasin des Suicides, au centre de recrutement de cobayes de la Zone Zero ou directement auprès de la SPZ (qui se fera une joie de vous réduire à néant).

Vous n’êtes pas encore mort ? Vous tenez à la vie ?
Armez vos craintes, fuyez pendant qu’il en est encore temps…
Car cela serait un miracle étonnant… si vous vous en sortez vivants !

La SPZ aujourd’hui

La transformation d’un humain en zombie met 72h pour un cas standard de morsure ou griffure. S’en suit une période d’incubation du Virus Z pendant laquelle le zombie devient inoffensif et serviable pendant 42 jours… avant de devenir extrêmement violent.

Officiellement, l’objectif principal de la Société Protectrice des Zombies était de parquer les contaminés et de tenter de les guérir. Officieusement, les scientifiques et médecins travaillèrent sur un sérum capable de rallonger la période d’incubation du Virus Z, passant de 42 jours à – en théorie – plusieurs années. La SPZ flaira l’opportunité de revendre les zombies aux humains, idéalement pour effectuer des travaux manuels.

La population encore en vie, naïve de croire qu’un zombie pouvait être pacifiste, s’est mis à en adopter massivement. Or, le fameux sérum n’a jamais eu pour but de guérir les contaminés… À l’issue de l’incubation, il aurait même rendu les zombies plus agressif encore, et plus rapides.

Il existe 4269 refuges dans le monde, qui accueillent chaque année un nombre de contaminés étonnamment croissant.

Les conséquences de l’adoption

Certains humains se sont liés d’amitié – et parfois même d’amour – avec les zombies, ainsi on distingue quatre types de créatures humanoïdes: les humains, les zombies, les homzies et les zonmains.

  • Les humains sont des gros cons avides d’argent, sexe et pouvoir.
  • Les zombies sont des créatures humanoïdes en état de mort clinique, ayant perdu toute forme de conscience et d’humanité.

La distinction des sous-créatures se fait au niveau de la mère :

  • Les homzies sont les créatures nées d’une mère humaine et d’un père zombie. Ils sont souvent orphelins. Au bout de quelques mois de grossesse, le petit homzie déchire le ventre de sa mère en lui éclatant l’abdomen. Puis il se nourrit de sa carcasse. (À ne pas confondre avec un Alien, un homzie est quand même plus mignon.)
  • Les zonmains sont les créatures nées d’une mère zombie et d’un père humain. En ces temps compliqués, la nécrophilie est devenue une coutume habituelle pour un grand nombre de personnes. Hélas, de nombreux zonmains n’ont pas de papa, sans doute mangés par leur mère après le coït.

La SPZ réellement

La SPZ est une association à but non lucratif fondée en France en 2014 (mais existant fictivement depuis 2007), dédiée à la gestion du groupe MAGOYOND.

Elle a pour objet l’aide à la production de spectacles vivants ainsi qu’à la production et à la diffusion d’oeuvres liées aux univers fantastiques à l’horreur et à l’humour, via tous les moyens offerts par le multimédia (C.D. livres, site internet, vidéo, etc).