MAGOYOND : les changements pour 2019 (Entretien avec Le Mago)

Association SPZ Général

Bonjour à tous,

Je me présente, je suis Edgar. J’ai rejoins l’équipe de la SPZ début octobre et j’officie désormais en tant que rédacteur sur la Kraken Gazette (la newsletter MAGOYOND, abonnez-vous !). Je tâcherai de vous retranscrire, une à deux fois par mois, ce qu’il se passe dans le tumulte du monde apocalyptique de votre groupe de monstres préféré. Je posterai également des actualités sur le site et les réseaux sociaux.

Maintenant que les présentations sont faites, il est temps de vous faire un topo sur les changements de MAGOYOND pour 2019.


Revoir les bases

Après 2h d’entretien avec Le Mago sur ce fameux « reboot » annoncé cet été, il se trouve que l’équipe proche de celui-ci a été diminuée.

Rappelons que le groupe est indépendant et autogéré. La direction de l’Association SPZ (qui encadre le groupe MAGOYOND et la série audio Chez le Psy) est toujours composée de Catherine, Pierre et Patrice, et ce depuis 2014. En revanche, toutes les autres personnes ont été remerciées :

« Je bossais avec 2 ou 3 personnes en fonction de leurs disponibilités, sur de la compta, de l’administratif ou du conseil. En juillet 2018, je me suis rendu compte qu’il y avait de sérieux problèmes (surtout au niveau de la gestion des royalties du groupe). Quand on est à notre niveau, chaque centime compte pour que le projet puisse évoluer dans de bonnes conditions. Personne ne se paye, tout est réinjecté dans nos projets. Quand ça déconne, c’est toute la structure qui est potentiellement impactée et… il y a eu de la malveillance à notre égard. »

Il a fallu deux mois pour tout reprendre et prendre les bonnes décisions.

« Depuis juillet, c’est difficile. On s’est rendu compte qu’on stagnait depuis 2 ou 3 ans. Nous avons fait seulement 2 concerts en 2018, et jamais au complet. Il y a eu les soucis avec l’équipe administrative. Le projet de BD Chez le Psy n’est toujours pas sorti et commence à coûter cher à la structure. Pour des raisons de boulot, notre ingé son est parti vivre à Lyon, nos maquilleuses sont moins dispo, et j’en passe… Je pense que si on avait pas été aussi bien conseillé, MAGOYOND aurait pu s’arrêter cet été. »



Une équipe et un line-up évolutif

En deux mois, l’équipe s’est donc vu sévèrement diminuée. La volonté d’avoir un nouveau rédacteur (moi !) est récente, afin d’alléger le groupe sur les tâches de communication. Cela permet également d’avoir un regard plus global sur les actions du groupe et de leur laisser plus de temps sur la composition de leur nouvel album.

KRYPTSHOW comprendra très certainement des morceaux réalisés avec d’anciens membres, des musiciens proches du groupe et d’autres artistes, MAGOYOND souhaitant s’ouvrir aux collaborations. Ce nouvel opus devient la priorité des zombies.

L’aspect « live » passe au second plan car le line-up du groupe tend à évoluer, deux musiciens étant impactés :

Changements pour Aspic :

« Nous allons nous passer de claviers en live, pour des milliers de raisons pratiques, économiques et musicales. C’est un gros changement, qui implique de jouer différemment mais qui aura pour but d’avoir un son encore meilleur en concert, plus carré, avec toutes les subtilités des orchestrations composées par Aspic. Cela remet donc son post « live » en question. Mais le projet ne peut pas se passer de lui, car lui seul a les clés pour que MAGOYOND « sonne » comme du MAGOYOND. Aspic se place dont comme un réel directeur musical dans notre formation et va s’occuper du mix de notre prochain album. Son implication dans l’aventure va changer, pour le bien du projet ! »

Départ de Jekyll :

« Jekyll est vraiment un mec génial, et a su apporter une vraie dose de déconne au groupe pendant 3 ans. De nombreux aspects nous ont poussé à prendre cette décision difficile mais cela n’entache en rien la relation que nous avons avec lui. Il a participé et contribué aux plus gros concerts de notre courte carrière et nous sommes ravis d’avoir partagé ça avec ce chevelu à double-face. Et il faut le dire, c’est un mec profondément gentil, donc c’est encore plus dur quand on doit « se séparer » pour l’évolution technique et sonore d’un tel projet. Merci copain, de toute façon avec Ketto* tu allais nous voler la vedette ! »

*Duo parodique des chansons de MAGOYOND (avec Vito) n’ayant jamais vu le jour (et fort heureusement).

Aucun remplacement n’est prévu pour le poste de bassiste et de claviériste.



Une équipe de professionnels en renfort sur le projet

Comme expliqué précédemment, MAGOYOND est 100% indépendant et reste un électron libre dans le paysage musical geek français. Pendant 10 ans, l’équipe a créé au gré de ses envies, chaque membre impliquant ses compétences à 100% dans le projet : Aspic est musicien pro, Nobru et Mago sont graphistes et directeur artistiques, et Vito chef opérateur pour la TV. 4 profils perfectionnistes, aptes à tout contrôler dans leur projet, du mixage, à l’image, en passant par le web.

Or, cela va changer pour la suite car le groupe à besoin d’évoluer.

Pour KRYPTSHOW, Nobru et Mago travaillent déjà avec un studio de directeurs artistiques / illustrateurs réputés dans le paysage des Monstres français. Des réalisateurs ont été approchés pour la réalisation des prochains clips du groupe et on sait aussi que Jens Bogren (Opeth, Arch Enemy, Devin Townsend, Leprous, Dimmu Borgir, Qantice...) s’occupera du mastering de l’album. Des endorsements sont en cours, et une attachée de presse réputée du milieu geek suivra le projet en 2019.

Serait-ce la voie de la professionnalisation pour MAGOYOND ?

« Disons qu’après ce gros déclic, il fallait mettre toutes les chances de notre coté pour frapper plus fort. Il n’y a rien de pire que de stagner, et notre dernier « vrai » disque remonte à 2012. Nous voyons les messages des gens, une demande croissante de concerts et de conventions… et nous ne faisons rien. Honnêtement, ça me rend fou car j’ai envie de plus. Maintenant, on va prendre le temps de bien faire les choses et de bien s’entourer afin de revenir en force l’année prochaine, mais ça ne veut absolument pas dire que nous allons en vivre.

Nous ne pouvons plus opérer tous ces changements seuls, c’est pourquoi nous devons faire un crowdfunding.  Il y a énormément de travail. J’espère que la communauté sera derrière nous, car nous avons beaucoup à lui offrir et à lui rendre en contrepartie ! »

Rappelons que le crowdfunding de KRYPTSHOW, le nouvel album de MAGOYOND aura lieu du 3 janvier au 11 février 2019 sur Ulule.

Dans quelques jours, le groupe fera une nouvelle annonce pour un projet qui devrait sortir en toute fin d’année. Restez à l’affut des nouveautés !

Bonne journée,

Edgar pour la SPZ